Définition du doggy-bag

Le doggy bag (littéralement « sac à chien ») est un terme anglais qui désigne l’emballage dans lequel le client d’un restaurant peut emporter les restes du repas qu’il n’a pas terminé. Ce concept profite aussi bien aux restaurateurs – puisqu’il permet de lutter contre le gaspillage alimentaire – qu’aux consommateurs, qui peuvent se régaler plus longtemps des plats qu’ils ont dégustés lors du repas. Très répandu dans de nombreux pays, notamment aux États-Unis, le doggy bag a plus de mal à s’implanter dans l’Hexagone. Est-ce une question de culture ? Deux récents sondages ont pourtant démontré que les consommateurs français aimeraient qu’il soit proposé dans les restaurants qu’ils fréquentent.

Il est vraisemblable que nombre de nos compatriotes font la confusion entre le doggy bag et la vente à emporter, alors que ce sont pourtant deux concepts différents. En effet, dans la vente à emporter, on ne mange pas dans l’établissement, on emporte directement à domicile le repas choisi. Ce qui n’est pas du tout le cas pour le doggy bag, qui intervient en bout de chaîne, quand les clients ont terminé leur repas et qu’ils souhaitent en emporter les restes.

Grâce à vous, restaurateurs, nous avons le pouvoir de changer les mentalités et de démocratiser le doggy bag en France. Son utilisation doit devenir aussi commune que celle de l’eau au restaurant. Souvenez-vous : autrefois, l’eau n’était jamais proposée systématiquement aux clients, il leur fallait acheter une bouteille pour assouvir leur soif. Aujourd’hui, la carafe d’eau est disposée sur toutes les tables, elle est devenue une évidence. C’est ce qui doit se passer pour le doggy bag, il doit devenir un réflexe, tant chez les restaurateurs que chez les clients. Ensemble, nous pouvons changer les mentalités !